Volume éditorial

Répartion des publications

287 articles et brèves
+ 43 autres documents


Météo locale

  • Fosses, village de potiers au Moyen Âge: campagnes 2023 et 2024
    Fosses, village de potiers au Moyen Âge : campagnes 2023 et 2024 Du fait de son argile réputée, la vallée de l’Ysieux, de Marly-la-Ville à Luzarches, en passant par Fosses, est riche, durant tout le Moyen Âge, de ses sites potiers, dont certaines productions de qualité ont inondé le commerce du Nord du royaume de […]
  • Nécropole celtique de Bouqueval
    La nécropole celtique de Bouqueval et ses 2 tombes à char   A une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, la commune de Bouqueval correspond à un important site de La Tène moyenne (III e s. et II e s. av. J.-C.) où se trouvent associés un habitat et une nécropole comprenant 14 sépultures […]
  • Le souterrain de la maison des Templiers à Gonesse
      Le souterrain de la maison des Templiers à Gonesse, fouillé dans le quartier du Temple par la JPGF de Villiers-le-Bel, voit son étude terminée. La Société d’histoire et d’archéologie de Gonesse et du Pays de France a accepté de la publier dans son bulletin n°17 (avril 2023), pages 15 à 44. En forme de […]

Fouille RN147 – Chamborêt Lavaud – Occupation rurale antique

Mise à jour le samedi 20 avril 2024 par Pierre

Fragment d’une divinité gréco-romaine retrouvée dans la source antique de Chamborêt

Fragment d’une divinité gréco-romaine retrouvée dans la source antique de Chamborêt

Chamborêt (Haute-Vienne), le projet de fouille est localisé sur les flancs occidentaux du Massif central, dans une formation hercynienne plutonique granitique se présentant localement sous la forme d’une altérite sableuse. D’une superficie de 8880 m², l’emprise de la fouille est constituée de deux secteurs :

  1. le secteur 1 de 8720 m² comporte l’ensemble de la concentration des vestiges antiques issus du diagnostic et,
  2. le secteur 2 qui prend la forme d’un sondage de 20 m de long environ sur une superficie de 80 m².

L’opération de fouille concerne un occupation rurale antique inédite, marquée par deux états distincts d’occupation.

  1. La première correspond à un établissement agricole constitué d’au moins un espace d’habitat associé à un puits-citerne, une étable et un bassin, attribuée à la période du Haut Empire.
  2. La seconde occupation, est estimée aux IIIe et IVe siècles de notre ère et correspond à un aménagement monumental atypique constitué d’un imposant talus construit en blocs de granit dont certains dépassent les 900 kg dépasser la tonne, un mur “monumental” et un aménagement de captage de source.

“Les traces les plus anciennes remontent à la Préhistoire avec des éléments de silex et une source exploitée par les hommes qui avaient creusé un trou. La seconde période d’occupation du site remonte à l’Antiquité, au 2e siècle après JC. Nous avons retrouvé une ferme romaine, qui comprenait un bâtiment d’habitation, une étable de belle architecture, avec un bassin qui faisait le tour. C’est assez inédit en Limousin, cela donne une meilleure idée de la façon dont vivaient les gens des campagnes à cette période. Dans la région, on connaît l’occupation romaine, mais on a très peu d’informations sur le début de l’Antiquité”, explique Frédéric Devevey, l’archéologue responsable de ces fouilles à l’Inrap.

Les relevés topographiques effectués par drone devraient permettre de restituer ce site en images 3D. Déplacé durant les deux mois de fouilles, le chantier de doublement des voies a ainsi pu reprendre son cours sur la RN147.

 


Lire le propos complet à la source https://www.inrap.fr/rn147-lavaud-17967

© GRHALP Groupe de Recherches Historiques et Archéologiques de Louvres-en-Parisis