Volume éditorial

Répartion des publications

237 articles et brèves
+ 42 autres documents


Météo locale

  • Fosses, village de potiers au Moyen Âge: campagnes 2023 et 2024
    Fosses, village de potiers au Moyen Âge : campagnes 2023 et 2024 Du fait de son argile réputée, la vallée de l’Ysieux, de Marly-la-Ville à Luzarches, en passant par Fosses, est riche, durant tout le Moyen Âge, de ses sites potiers, dont certaines productions de qualité ont inondé le commerce du Nord du royaume de […]
  • Nécropole celtique de Bouqueval
    La nécropole celtique de Bouqueval et ses 2 tombes à char   A une vingtaine de kilomètres au nord de Paris, la commune de Bouqueval correspond à un important site de La Tène moyenne (III e s. et II e s. av. J.-C.) où se trouvent associés un habitat et une nécropole comprenant 14 sépultures […]
  • Le souterrain de la maison des Templiers à Gonesse
      Le souterrain de la maison des Templiers à Gonesse, fouillé dans le quartier du Temple par la JPGF de Villiers-le-Bel, voit son étude terminée. La Société d’histoire et d’archéologie de Gonesse et du Pays de France a accepté de la publier dans son bulletin n°17 (avril 2023), pages 15 à 44. En forme de […]

Le Solidus en argent doré de Majorien découvert à Louvres

Les fouilles de la nécropole de Saint-Rieul à Louvres (Val-d’Oise) ont livré une série de sépultures remarquables de la fin de l’Antiquité et du début du haut Moyen Âge (Charles Huet 1987 ; Coll 1991).

Solidus ateliers d'Arles et de Ravenne

Le mobilier funéraire particulièrement abondant comprenait des monnaies dans quatre d’entre-elles. Les monnaies des tombes 125 et 126 appartiennent sans conteste à l’Antiquité. Celle de la tombe 125 est un denier de l’empereur Trajan (98-117) fortement usé et percé, détourné de sa fonction initiale pour être porté en collier.

Solidus de LouvresDe telles réutilisations sont fréquentes et affectent les monnaies de toutes périodes, y compris les productions gauloises. Dans la tombe 126, un aes 3 fragmentaire de l’empereur Valens (364-378) au type Securitas Reipublicae a aussi été retrouvé.

Là encore, ce mobilier est en position chronologique secondaire par rapport au reste du mobilier funéraire de la tombe. Compte tenu de l’état de la monnaie, il est cependant difficile d’affirmer si celle-ci avait, comme dans le cas de la tombe 125, fait l’objet d’un percement ou s’il s’agit d’un viatique funéraire.

Une autre tombe (Sep. 159) a livré un argenteus non officiel de Valentinien III très dégradé conservé dans une aumônière. Mais c’est la monnaie de la tombe féminine 124 qui nous intéresse ici. Découverte au niveau du grill costal, elle participait à un mobilier funéraire d’exception par sa qualité et son abondance (Charles Huet 1987, p. 18-20).

Le Solidus en Argent doré de Majorien découvert à Louvres

Le Solidus en argent doré de Majorien de Louvres

© GRHALP Groupe de Recherches Historiques et Archéologiques de Louvres-en-Parisis