Volume éditorial

Répartion des publications

293 articles et brèves
+ 43 autres documents


Météo locale

  • DISPARITION DE DENIS MENJOT
    C'est avec une grande tristesse que le CTHS a appris ce jour le décès de Denis Menjot, membre de la section "Histoire et philologie des civilisations médiévales". Denis MENJOT (9 avril 1948-16 juillet 2024) Avec la disparition de Denis Menjot, le CTHS perd une figure marquante et attachante de la section Histoire et philologie des […]
  • Agnès Bos nommée déléguée générale du CTHS
    Agnès Bos, archiviste paléographe (prom. 1997), docteur en histoire de l’art (2000) et conservatrice en chef du patrimoine, est nommée déléguée générale du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) à compter du 1er juillet 2024.Agnès Bos a commencé sa carrière en 1998 aux Archives nationales avant de rejoindre les musées, d’abord au musée national […]
  • Reconstruire, réformer, refonder : 149e CNSHS
    Le CTHS vous invite à participer au prochain Congrès national des sociétés historiques et scientifiques qui se tidendra du 14 au 18 avril 2025 à Orléans sous la présidence de la section "Histoire et philologie des civilisations médiévales". Vous pouvez dès à présent, et jusqu'au 18 octobre, envoyer vos propositions de communications à congres@cths.fr Thématiques […]
  • Les peuples autochtones et l’anthropocène
    Conférences23 jan. 2024 - 12 mar. 2024François-MitterrandUn nouveau cycle de conférences invite des anthropologues à rendre compte de la façon dont les peuples autochtones de diverses aires géographiques font face aux conséquences de l’activité humaine sur la Terre et son atmosphère.  Voir le site
  • Antoine Reicha - Quatuors scientifiques
    Spectacle vivant18 oct. 2021François-MitterrandEn hommage au compositeur franco-tchèque Antonín Rejcha, appelé aussi Antoine Reicha, le Quatuor Guermantes joue en alternance des mouvements de son Quatuor scientifique et des œuvres intermédiales écrites pour l’occasion. Ce concert est précédé d’un après-midi d’étude sur les œuvres intermédiales. Voir le site

Le Solidus en argent doré de Majorien découvert à Louvres

Mise à jour le dimanche 24 mars 2024 par Pierre

Les fouilles de la nécropole de Saint-Rieul à Louvres (Val-d’Oise) ont livré une série de sépultures remarquables de la fin de l’Antiquité et du début du haut Moyen Âge (Charles Huet 1987 ; Coll 1991).

Solidus ateliers d'Arles et de Ravenne

Le mobilier funéraire particulièrement abondant comprenait des monnaies dans quatre d’entre-elles. Les monnaies des tombes 125 et 126 appartiennent sans conteste à l’Antiquité. Celle de la tombe 125 est un denier de l’empereur Trajan (98-117) fortement usé et percé, détourné de sa fonction initiale pour être porté en collier.

Solidus de LouvresDe telles réutilisations sont fréquentes et affectent les monnaies de toutes périodes, y compris les productions gauloises. Dans la tombe 126, un aes 3 fragmentaire de l’empereur Valens (364-378) au type Securitas Reipublicae a aussi été retrouvé.

Là encore, ce mobilier est en position chronologique secondaire par rapport au reste du mobilier funéraire de la tombe. Compte tenu de l’état de la monnaie, il est cependant difficile d’affirmer si celle-ci avait, comme dans le cas de la tombe 125, fait l’objet d’un percement ou s’il s’agit d’un viatique funéraire.

Une autre tombe (Sep. 159) a livré un argenteus non officiel de Valentinien III très dégradé conservé dans une aumônière. Mais c’est la monnaie de la tombe féminine 124 qui nous intéresse ici. Découverte au niveau du grill costal, elle participait à un mobilier funéraire d’exception par sa qualité et son abondance (Charles Huet 1987, p. 18-20).

Le Solidus en Argent doré de Majorien découvert à Louvres

Le Solidus en argent doré de Majorien de Louvres

© GRHALP Groupe de Recherches Historiques et Archéologiques de Louvres-en-Parisis